Formation de micro-noyaux d'ADN

Publié par Danielle Beauchamp le

Youbicier-Simo B-J, 2001-Tecnolab, France

Une formation accrue de micronoyaux dans les cellules immunitaires (lymphocytes – macrophages) peut être le signe d'un dysfonctionnement du cycle cellulaire, de la mort cellulaire (apoptose) ou de la cancérogénèse (développement de cancer).

L'étude consiste à compter sous microscope le nombre de fragments d'ADN présents dans les macro- phages du péritoine (globules blancs, cellules du système immunitaire) des animaux exposés. Ces micronoyaux présents dans la cellule sont une première étape possible de processus cancéreux, si ces cellules anormales ne sont pas éliminées par les systèmes de défense de l'organisme. Le nombre important de cellules comportant plusieurs fragments d'ADN pour les organismes exposés au GSM montre clairement l'impact de son rayonnement au niveau fondamental du système biologique. L'oscillateur  de  compensation  (CMO)  réduit  de  61%  la  formation  de  ces  micronoyaux.  La  quasi- normalisation obtenue corrobore les résultats en embryogénèse décrits ultérieurement (voir plus loin).


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →